Haut de page

 
Flux RSS Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte

Contenu

Le point sur … l’internet haut débit par satellite

Quand, dans certains territoires, les réseaux fixes, filaires ou radio, ne sont pas accessibles et que leur déploiement ne peut parvenir à l’équilibre économique pour un investisseur, le satellite se présente comme un ultime recours pour permettre aux particuliers et aux petites entreprises d’accéder à l’internet haut débit.

Avec la croissance inexorable des besoins en débit d’utilisateurs toujours plus nombreux, le satellite va devoir évoluer pour que les opérateurs puissent faire face à la demande.

Fiche le point sur…. l’internet haut débit par satellite (format pdf - 1003.4 ko)

 
Commentaires sur l'article
  •  mise à jour, par Jacques BLEY http://, le 13 septembre 2008 à 09h20

    bonjour

    quelle est la date d’actualisation ou de création de cet article très intéressant ?

    au 13/09/2008, il y a plusieurs choix pour le grand public avec des coûts abordables et des débits convenables

    jacques

    •  Offres satellite grand public, par Stéfan Le Dû http://, le 15 septembre 2008 à 09h03
      Bonjour
      Cet article a été publié début septembre.
      Il existe effectivement depuis quelques mois un nouveau type d’offres, destinées principalement au grand public, pour des accès bidirectionnels avec des coûts relativement proches de ceux rencontrés sur l’ADSL. Ces offres sont mentionnées dans la partie "avantages et inconvénients" de l’article (3ème puce) : "Des offres aux tarifs proches de l’ADSL (30-40€/mois) apparaissent depuis 2007, mais elles sont généralement assorties de limites sur les volumes téléchargés (notion de « fair use policy ») ; en cas de dépassement, l’accès est automatiquement bridé en bas débit."
      •  Pack ADSL, par Michel BURLOT http://, le 17 octobre 2008 à 13h36

        Bonour,

        Je me situe , avec de nombreux habitants, en zone blanche ( même + que blanche) avec dispersion d’habitat,ligne trop faible avec pertes importantes ( le bas débit plafonne à 10/11 Kbits) et fin de non recevoir de France Télécom, pour non rentabilité. (merci le Service Public…)

        Une petite phrase de votre très intéressant article ( "Il peut être plus intéressant de financer une parabole pour chacun d’eux…") va dans le sens d’une question que nous nous posions récemment entre quelques déshérités de l’ADSL ; y-a-t-il l’espoir d’une démarche à faire auprès d’un service institutionnel quelconque ( Département, Région ou Etat ) pour obtenir une subvention, ou un crédit d’impôt, pour minimiser l’impact du du fameux Pack d’installation?

        Il me semble que l’on nous avait promis de tout mettre en oeuvre pour supprimer " ce scandale que constitue cette fracture internet" ? Mais il est vrai qu’en d’autres temps, il était aussi question de réduire la fracture sociale…

        Merci de votre réponse

        •  Zones blanches et satellite, par Stéfan Le Dû http://, le 1er décembre 2008 à 17h35

          Aucun opérateur n’a aujourd’hui d’obligation d’apporter le haut débit sur l’ensemble du territoire, pas même France Télécom qui est un opérateur privé et non un service public. France Télécom est actuellement en charge du service universel des télécommunications (http://www.arcep.fr/index.php?id=8102), qui lui impose d’apporter le téléphone fixe à toute personne qui en fait la demande ; des réflexions au niveau européen sont engagées au sujet d’une éventuelle inclusion du haut débit dans le champ du service universel, toutefois ces démarches, dans l’hypothèse où ce choix serait fait, ne devraient pas aboutir à des réalisations concrètes (élimination des zones blanches) avant 3 ou 4 ans.

          Dans l’attente, le gouvernement a annoncé le mois dernier, dans le cadre du plan France Numérique 2012 (plan-france-numerique-2012-volet-amenagement-a391.html), la création d’une "prestation d’accès à internet haut débit pour tous", visant à apporter à l’ensemble des Français un accès au minimum de 512kbit/s, pour 35€/mois équipement d’accès inclus. Les modalités en seront précisées dans le courant de l’année 2009, pour une mise en service du dispositif le 1er janvier 2010 au plus tard.

          Dans l’immédiat, concernant le satellite que vous évoquez, c’est effectivement une solution pertinente pour des personnes vivant dans des zones blanches de petite taille et très peu denses, où même les solutions collectives à relativement bas coût comme le Wi-Fi coûtent trop cher par abonné. Toutefois, avant d’opter pour la solution satellitaire, il convient de s’assurer que les autres solutions sont effectivement à écarter ; pour cela, je vous renvoie vers notre article quelques moyens d’actions pour les particuliers (particuliers-et-entreprises-quelques-moyens-d-a193.html) qui donne quelques pistes pour mener une première réflexion sur votre territoire et associer la collectivité (commune, communauté de communes) à la démarche.

          En matière de haut débit par satellite, un obstacle important est, comme vous le soulignez, le coût de l’équipement pour le client. Certaines collectivités ont mis en place des programmes d’aide financière afin de réduire la charge pour l’abonné ; vous pouvez prendre contact avec elles pour savoir s’il existe une démarche (ou un projet) de ce type sur votre territoire.
          Les modalités juridiques de ce type d’aide doivent toutefois, de notre point de vue, être examinées attentivement.

 
 

Pied de page