Haut de page

Logo préfècture région

 Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Ressources

Contenu

Panorama européen 2011 du FttH

partager sur facebook partager sur twitter
19 mars 2012

En Europe :

Les chiffres fin décembre 2011 du FttH Council Europe, publiés en février 2012 et basés sur les données du dernier semestre 2011, montrent une fois de plus la croissance des accès FttH/B (« fibre to the home » au domicile ou « fibre to the building »dans l’immeuble, les câblo-opérateurs étant inclus) dans le monde, avec un total de 74,7 millions d’abonnés Fttx, la région Asie-Pacifique se plaçant en tête.

Dans les 27 pays de l’Union européenne, ce sont près de 26 millions de logements qui sont raccordables, tandis que l’on comptabilise environ 4,5 millions d’abonnés, soit un taux de pénétration effectif (nombre de logements abonnés par rapport au nombre de raccordables) de 17,5%. A noter que la Russie reste le principal marché du FttH/B en Europe, avec plus de 5 millions d’abonnés.

Les opérateurs alternatifs représentent en Europe 55% de cet effort de déploiement, tandis que les collectivités se positionnent fortement en France dans le cadre de leurs SDTAN , mais aussi en Italie et en Angleterre à travers des plans nationaux de déploiement du très haut débit en fibre optique.

Quant aux opérateurs historiques, tels Deutsche Telekom en Allemagne qui a originellement privilégié une architecture FttN + VDSL (« fibre to the neighboorhood », jusqu’à hauteur du quartier, les dernières centaines de mètres étant couvertes par la technologie cuivre VDSL), ils réagissent et se tournent à présent vers le FttH, à la fois en réponse aux câblo-opérateurs mais aussi pour contrebalancer les initiatives publiques.

On remarquera cependant que le FttB représente 59% de la totalité des déploiements, le la complexité du raccordement final, dans les parties privatives des bâtiments étant ainsi évitée.

Les pays nordiques et les pays de l’Est tirent toujours leur épingle du jeu, même si les effets des déploiements en zones très denses du territoire français commencent à se faire sentir en termes de classement à l’échelle européenne. Des effets à modérer toutefois par un taux de pénétration effectif des plus faibles en Europe : 14 %, alors que des pays comme la Norvège ou la Suède atteignent respectivement 60 et 39%.

En France

L’observatoire de l’ARCEP vient de publier les chiffres du haut et du très haut débit du quatrième trimestre 2011 : - 665 000 abonnements très haut débit à la fin 2011 (+70 000 environ en un trimestre), dont 200 000 abonnements FttH (+70% sur un an) et 465 000 abonnements FttLA (« le câble » : accès en fibre optique avec terminaison en câble coaxial ; + 35% sur un an).

Signes de la participation active des opérateurs alternatifs, le nombre de lignes mutualisées atteint désormais près de 39 % du parc des 1 475 000 logements éligibles au FttH (+230% en un an), le linéaire de génie civil loué à France Télécom par les opérateurs alternatifs ayant pour sa part progressé de 125 % en un an, soit 6 050 km comptabilisés au 31 décembre 2011.

Sur le site de l’ARCEP, l’observatoire trimestriel des marchés de gros et de détail.

Pied de page

Site mis à jour le 2 septembre
Plan du siteCETE de l’OuestActualités par flux RSS  | AuthentificationFlux RSS