Haut de page

 
Flux RSS Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte

Contenu

Dégroupage total ou partiel, bitstream et ADSL nu : schémas de principe

14 juin 2007 (mis à jour le 19 janvier 2016)
Les offres de haut débit par ADSL des opérateurs alternatifs reposent sur différentes modalités d’utilisation de la boucle locale téléphonique et des réseaux de collecte. Les schémas proposés ici présentent les principes techniques de ces différentes solutions.

Les offres d’accès à internet par ADSL reposent sur différentes modalités d’utilisation de la boucle locale téléphonique et des réseaux de collecte. Les différents cas de figure sont les suivants :
- accès "opérateur historique" de bout en bout
- accès bitstream "classique"
- accès dégroupage partiel
- accès dégroupage total
- accès bitstream "ADSL nu"

Chaque modèle correspond à un schéma technique différent, et permet une différenciation technico-commerciale des offres plus ou moins marquée.

Les schémas ci-après ont pour objet de présenter, concrètement, à quoi correspond chacun des modèles.

Légende des schémas :
- en orange : équipement actif appartenant à France Télécom / support physique activé par France Télécom
- en orange hâchuré : l’activation par France Télécom est réalisée pour le compte de l’opérateur alternatif
- en bleu : équipement actif appartenant à l’opérateur alternatif / support physique activé par l’opérateur alternatif
- en bleu hâchuré : l’activation par l’opérateur alternatif se fait sur un support physique ne lui appartenant pas
- abréviations : FT = France Télécom ; OA = opérateur alternatif ; POP = point de présence ; FO = fibre optique

Accès France Télécom

France Télécom assure la desserte et la collecte sur ses infrastructures, avec ses équipements. Le client est abonné au téléphone et à l’ADSL chez Orange.

jpg - 69.6 ko

Accès bitstream "classique"

L’opérateur alternatif (OA) loue un accès haut débit activé par France Télécom. Le client est abonné au téléphone chez Orange et à internet chez l’opérateur alternatif.

jpg - 79.5 ko

Dégroupage partiel avec collecte par le réseau de l’opérateur alternatif

L’opérateur alternatif loue les fréquences du DSL sur la boucle cuivre FT. Il l’active avec son DSLAM, raccordé à son propre réseau de collecte. Le client conserve une ligne téléphonique FT.

jpg - 77 ko

Dégroupage partiel avec collecte par le réseau d’un tiers

L’opérateur alternatif loue les fréquences du DSL sur la boucle cuivre FT. Il l’active avec son DSLAM. La collecte emprunte des fibres optiques louées sur un réseau tiers (collectivité ou autre opérateur).

jpg - 78.5 ko

Dégroupage total avec collecte par le réseau de l’opérateur alternatif

L’opérateur alternatif loue l’intégralité de la paire de cuivre téléphonique. Le client n’a plus d’abonnement chez France Télécom.

jpg - 73.9 ko

Dégroupage total avec collecte par le réseau d’un tiers

La partie desserte est identique au cas précédent. La collecte emprunte des fibres optiques louées sur un réseau tiers (collectivité ou autre opérateur).

jpg - 75.4 ko

Accès bitstream "ADSL nu"

L’opérateur alternatif loue un accès haut débit activé par France Télécom. Le client a un abonnement internet chez l’opérateur alternatif mais pas d’abonnement téléphonique FT.

jpg - 74.6 ko

Compléments d’information

Liens internes
- Présentation de l’ADSL
- Présentation du dégroupage

Liens externes
- Dossier "Dégroupage" sur le site de l’ARCEP

 
Flux RSS des commentaires
 
 
 

Pied de page